top of page

Les 6 prérequis d’une stratégie marketing culinaire réussie

Ouvrir un restaurant ou lancer une marque food n’est pas un projet à prendre à la légère. Entreprendre dans le milieu culinaire provient souvent d’une passion, mais une fois le projet concrétisé, il faut qu’il soit rentable ! Pour y parvenir, il est fortement conseillé de mettre en place une stratégie de marketing culinaire. Que vous soyez en phase de création de votre entreprise ou prêt à remettre votre offre existante en question, elle vous aidera à prendre des actions cohérentes pour construire une offre unique qui réponde aux besoins du marché tout en vous permettant d’atteindre vos objectifs business. Chez Yuzu, on a accompagné de nombreuses entreprises culinaires dans la mise en place de leur stratégie marketing. Si vous aussi vous envisagez de passer à l’action, on vous livre nos 6 essentiels pour y arriver !


Table des matières :


I. Se fixer des objectifs clairs

II. Connaître son environnement

III. Connaître son public cible

IV. Avoir une identité de marque forte

V. Utiliser les bons canaux marketing

VI. Mesurer et ajuster la stratégie





I. Se fixer des objectifs clairs


Afin de mettre en place une stratégie marketing culinaire efficace, il est d’abord primordial de prendre le temps de lister les objectifs que vous souhaitez atteindre : augmenter vos ventes, pénétrer un nouveau marché, être le leader d’un segment…


Ils peuvent être nombreux ! Mais l’essentiel est qu’ils soient propres à votre entreprise à un instant T et qu’ils soient en adéquation avec vos moyens et vos ambitions à l’échelle du marché. C’est seulement en les identifiant de manière claire, que vous serez en capacité de vous orienter vers la stratégie marketing la plus efficace.


Pensez à définir des objectifs qui soient mesurables, réalistes et pas trop ambitieux afin de ne pas déployer une stratégie marketing culinaire en vain, et de pouvoir mesurer ses effets.


II. Connaître son environnement


Une stratégie marketing efficace repose sur de nombreux paramètres. Avant même de définir cette dernière, il est donc indispensable d’étudier votre environnement dans sa globalité : votre entreprise, votre marché, vos concurrents... Vous devez être incollable sur l’environnement dans lequel votre restaurant ou votre marque food gravite. 


Pour cela, vous devez pouvoir : 

  • Identifier vos forces et vos faiblesses, tout en portant un regard critique sur l’état de votre entreprise, afin de tirer parti de ce qui fait votre réussite et d’être conscient des éléments qui peuvent vous ralentir dans la progression vers vos objectifs.


Exemple : Vous êtes italien et vous avez ouvert votre restaurant de spécialités italiennes dans votre quartier. Vos origines et votre connaissance des recettes représentent un vrai plus. En revanche, si vous habitez dans un quartier excentré et peu passant cela peut être une faiblesse pour votre entreprise.


  • Connaître votre marché, et plus précisément comprendre les enjeux auxquels il fait face, les opportunités qui sont à votre disposition ou encore les dernières tendances qui rythment le secteur... Cherchez à comprendre les spécificités du domaine dans lequel évolue votre entreprise afin de savoir ce qui peut vous aider ou vous freiner dans la construction de votre offre et ainsi la mise en place de votre stratégie marketing culinaire. 


Exemple : Vous vous êtes lancé sur le marché des biscuits sans sucre et bio. C’est un marché en plein essor avec de plus en plus de demandes, il y a donc de nombreuses opportunités de développement. En revanche, c’est aussi un marché très réglementé qui vous demandera certainement d’obtenir des certifications coûteuses (bio, score nutritionnel etc.), ce qui peut constituer un frein !


  • Être incollable sur la concurrence, et être capable de vous situer par rapport à vos compétiteurs, afin d’ajuster vos prises de décision et d’imaginer une offre qui répond à un besoin du marché tout en étant unique !


Exemple : Vous avez créé votre marque de confitures faites maison en Provence. Cherchez à comprendre qui sont vos concurrents : en Provence et ailleurs, en « fait maison » et en traditionnel. En quoi leurs confitures sont-elles différentes des vôtres ? Selon vous, que font-ils de mieux ou de moins bien que vous ? Comment communiquent-ils ? Quelle est leur politique de prix ? Où leurs confitures sont-elles vendues ?


III. Connaître son public cible


Un autre prérequis indispensable d’une stratégie marketing culinaire réussie est la connaissance de votre cible. Sans clients, pas de chiffre d’affaires ! Alors il est primordial de tout connaître d’eux afin de proposer une offre adaptée à leurs attentes.


Vous devez pour cela vous baser sur des informations fiables afin de construire votre offre sur la réalité, et non pas sur des suppositions ou les envies de votre entourage. Vos amis ne sont pas forcément votre public cible ! 


Exemple : Si vous avez décidé d’ouvrir un restaurant sans gluten parce que vous êtes vous-même cœliaque, ce n’est pas nécessairement le cas de vos amis. Afin de construire une offre adaptée dans sa globalité à votre cible, vous devrez vous confronter à elle. Rapprochez-vous des communautés cœliaques pour interroger des personnes qui vous apporteront des données utiles pour imaginer votre offre et mettre en place une stratégie adaptée.


Partez à la rencontre de vos potentiels clients, et à l’aide de questionnaires ou d’entretiens, tâchez d’en savoir plus : qu’elles sont leurs habitudes de consommation, leurs comportements d’achat… Vous devez être capable d’identifier de manière précise ce qui les caractérise.

Votre site internet peut également vous communiquer de précieuses informations sur vos visiteurs, et donc votre clientèle potentielle : quand se sont-ils connectés ? Sur quelles pages ont-ils navigué ? Se sont-ils connectés depuis un ordinateur ou un smartphone ?


Plus vous récolterez d’informations, plus vous serez à même de construire votre offre en l’adaptant aux attentes et aux besoins de votre cible, et plus facilement vous parviendrez à atteindre vos objectifs.



IV. Avoir une identité de marque forte


Pour se faire une place dans le secteur culinaire, que ce soit avec un restaurant ou avec une marque de produits food, il est essentiel de sortir du lot. Vous vous êtes fixé des objectifs, vous connaissez votre environnement et votre cible… Pour que votre stratégie de marketing culinaire soit efficace, elle doit également reposer sur une marque reconnaissable et unique. 


Pour cela, vous pouvez :

  • Travailler une identité visuelle cohérente et fédératrice : des couleurs au logo, en passant par la typographie, donnez du sens à l’univers visuel de votre marque. Les couleurs et les formes ont un impact psychologique important, ne les sous-estimez pas. C’est ce qui va permettre aux consommateurs de vous identifier en un clin d’œil, alors donnez du sens à vos choix.  


Exemple : Vous avez créé votre marque de snacks protéinés, à destination des bodybuilders qui souhaitent soutenir leurs performances physiques grâce à l’alimentation. Si vous avez la possibilité de choisir de faire un packaging rose et d’utiliser la typographie Comic Sans MS, il y a de fortes chances pour qu’à première vue, votre cible ne soit pas attirée par votre produit, simplement parce qu’il ne correspond visuellement pas à ses codes.


Créer du storytelling pour engager : la façon dont vous vous exprimez rentre dans l’identité que vous construisez pour votre marque. Souhaitez-vous tutoyer vos clients ? Comptez-vous adopter un ton plutôt soutenu ou décontracté ? Le ton et les mots employés auront un impact très fort sur la perception qu’auront les gens de votre marque. Mais encore une fois, il n’y a pas de mauvaises réponses. Demandez-vous simplement comment vous souhaitez être perçu et à qui vous vous adressez.



V. Utiliser les bons canaux de marketing


Marketing expérientiel, marketing de contenu, marketing digital… Les tendances et les outils évoluent vite. Et afin de vous assurer que la stratégie que vous choisissez de mettre en place fonctionne, vous devrez faire en sorte d’activer les bons leviers ! En effet, l’utilisation des bons canaux marketing est un prérequis fondamental vers la réussite de votre stratégie marketing culinaire. 


Pour cela, vous aurez le choix entre le marketing digital et le marketing traditionnel (par définition, tout ce qui n’a pas trait au digital). Attention, il n’est pas nécessaire de choisir entre les deux ! Vous pouvez tout à fait activer des canaux en provenance de l’un et de l’autre. Ce qui justifiera l’utilisation d’un outil plutôt qu’un autre, c’est l’objectif auquel vous souhaitez répondre. 



Voici quelques exemples :


  • Digitaux

  • Email marketing : idéal pour être en contact direct et de manière personnalisée avec vos clients : promotion, programme de fidélité, nouveautés… Entretenez la relation entre leurs visites au restaurant.

  • Marketing d’influence : permet de renforcer votre notoriété et de faire grandir l’intérêt vers votre marque grâce à des partenariats avec des leaders d’opinion sur les médias sociaux.

  • Marketing de contenu : parfait pour développer votre visibilité et votre crédibilité à travers la création de contenus divers et variés (blog, newsletters, livre blanc…)

  • Réseaux sociaux : Instagram, Facebook, Tiktok… En fonction de votre cible, choisissez le réseau social le plus adapté afin de rester en contact avec vos clients et de favoriser l’engagement avec votre marque.

  • Publicité numérique : permet de promouvoir votre marque ou votre produit à un endroit stratégique auprès de votre public cible (réseaux sociaux, sites internet, médias…)

  • Traditionnels 

  • Événement : permet de rentrer en contact avec votre cible : à l’ouverture de votre restaurant, pour le lancement de votre nouvelle gamme de produits, pour l’arrivée de votre nouveau chef…

  • Publicité : de la même manière que la publicité numérique, elle permet de cibler votre clientèle potentielle à travers différents médias : radio, télévision, presse, affichage…

  • Bouche-à-oreille : il s’agit probablement de l’outil le plus efficace ! Vos clients satisfaits parlent de vous à leur entourage, vous permettant ainsi de construire votre réputation et d’obtenir de nouveaux clients !



VI. Mesurer et ajuster la stratégie


Une fois votre stratégie marketing définie et mise en place, votre mission ne s’arrête pas là. Pour en comprendre l’impact et voir si celle-ci permet à votre restaurant ou à votre marque food d’atteindre ses objectifs, il est nécessaire d’analyser les performances de vos actions. En mettant en place différents indicateurs (KPI), vous serez en mesure de comprendre en temps voulu la pertinence des actions que vous avez prises et de faire d’éventuels ajustements.


Les habitudes de consommation, les moyens de communication, les prescripteurs de tendances… Le marché évolue ! Et votre entreprise et ses objectifs aussi : peut-être voudrez-vous étendre votre gamme de produits à une autre cible ? Peut-être investirez-vous dans un second restaurant ? 


Il est donc évident que votre stratégie marketing culinaire devra s’adapter aux tendances et aux enjeux qui se présenteront.



___________________________



Vous l’aurez compris, il n’y a pas de formules magiques, mais afin que vous puissiez établir la meilleure stratégie marketing culinaire, il y a quelques prérequis à maîtriser. Ces 6 étapes indispensables vous permettront de préparer le terrain pour la création de la stratégie marketing de votre choix. Si vous songez à mettre en place une stratégie marketing culinaire pour votre entreprise, contactez-nous !

תגובות


CTA2.jpg
bottom of page