top of page

Photo culinaire : 5 secrets pour capturer la beauté de vos plats

Ne vous est-il jamais arrivé de saliver devant l’appétissante photo d’un plat ? De réserver une table dans un restaurant après avoir eu l’eau à la bouche devant son compte Instagram ? Ou encore d’acheter un produit culinaire qui vous avait paru particulièrement alléchant en photo ?


Il ne fait aucun doute que la photographie culinaire est un art à maîtriser pour valoriser un plat, un ingrédient ou encore un produit, et pour attirer l’attention des consommateurs. Avec toutes les images auxquelles nous sommes confrontés chaque jour, créer des visuels qui sortent du lot est la garantie de faire la différence. On vous livre les 5 secrets qui vous permettront de faire passer vos photos culinaires au niveau supérieur !


Table des matières


I. Soyez attentif à la lumière

II. Racontez une histoire

III. Soignez les détails de vos photos

IV. Variez les prises de vues et le matériel

V. N’ayez pas peur de retoucher vos photos



Exemple photo culinaire

I. Pour une photo culinaire réussie : Soyez attentif à la lumière


La lumière joue un rôle crucial pour obtenir des photos culinaires de qualité. Mais toutes les lumières ne se valent pas.


Vous l’aurez sans doute deviné, la lumière naturelle est le meilleur moyen de mettre en valeur la nourriture. Douce, diffuse et abondante, elle vous permettra d’obtenir un rendu naturel pour vos photographies. Si vous organisez votre séance photo chez vous ou dans votre restaurant, cherchez à vous rapprocher d’une grande fenêtre qui fera entrer assez de lumière.


Malheureusement, elle a aussi son lot de défauts : quelques nuages et il fait trop sombre, un soleil un peu trop haut et la lumière devient trop dure, sans parler de l’impossibilité de gérer son orientation pour réaliser votre photo.

Mère nature n’étant pas contrôlable, vous devrez donc être sur le qui-vive pour trouver LE moment et LE lieu pour shooter votre contenu culinaire.


Vous n’avez pas accès à la lumière naturelle ? Il fait tout le temps mauvais ? Vous souhaitez prendre vos photographies le matin tôt ou le soir tard ? Dans ce cas, il sera plus judicieux d’utiliser la lumière artificielle pour votre séance photo.


Oui mais voilà… pour avoir un rendu de qualité, les ampoules de votre plafonnier ne suffiront pas. Il est préférable d’investir dans du matériel de qualité à même de reproduire le rendu de la lumière naturelle. Ajustable (ni trop chaude, ni trop froide), disponible à volonté, orientable… elle semble cocher toutes les cases ! Il faudra « juste » vous armer de patience et d’un peu de pratique pour apprendre à la dompter, et vous pourrez immortaliser vos photos culinaires quand bon vous semble.


Le secret ? L’adaptation ! Le beau temps n’est pas avec vous ? Imaginez des compositions plus sombres, jouez avec les ombres… Certaines recettes se prêtent très bien à une ambiance moins lumineuse : un gâteau au chocolat, une brioche, un plat de viande… En revanche, il sera certainement nécessaire de passer un peu plus de temps sur la retouche pour compenser la lumière manquante.



II. Racontez une histoire


Comme le ferait un réalisateur pour un film, le photographe culinaire cherche à raconter une histoire à travers sa photographie, à véhiculer des émotions et à faire voyager les gens.


Avant de vous armer de votre appareil photo, pensez donc à l’histoire que vous souhaitez raconter.


Il est parfois difficile de trouver de l’inspiration… mais qui a dit qu’il fallait faire compliqué ?

Puisez votre inspiration dans les moments de vie du quotidien pour imaginer une mise en scène : petit-déjeuner healthy entre amis, préparation d’un gâteau avec les enfants, retour du marché…


Imaginez-vous vivre ce moment et réunissez tous les éléments à même de sublimer votre plat dans l’ambiance que vous aurez choisie. Photo réaliste garantie !


Et qui dit réaliste, dit imperfection… Le désordre est le bienvenu dans l’arrière-plan pour obtenir un rendu naturel : quelques miettes de pain, un peu de farine, une serviette (joliment) roulée en boule…

Le résultat final doit vivre !


N’oubliez pas de raconter une histoire qui vous ressemble, afin que l’on ressente votre personnalité et les valeurs de votre marque dans vos clichés. En plus de celle du photographe, la personnalité culinaire du chef doit se retrouver dans la photo.


Le secret ? La préparation ! Instagram et Pinterest sont de très bons outils pour trouver de l’inspiration. Servez-vous-en pour trouver des idées et créer des moodboard pour chacune de vos photos : détails, couleurs, ambiances… vous délimiterez un cadre en amont qui vous aidera à ne pas vous éparpiller et à bien préparer votre séance photo.



III. Soignez les détails de vos photos culinaires


Savez-vous que le stylisme culinaire est un métier à part entière ?


Bras droit du photographe (dans le cas où il n’assurerait pas ce rôle lui-même), il met en valeur un plat pour le rendre appétissant en photo, sublime les ingrédients, met en scène tout un univers pour donner vie à la nourriture… Si auparavant ces professionnels étaient dans l’ombre des pub télé et des photos de magazine, le métier a pris de l’importance avec l’essor des réseaux sociaux et la démultiplication du contenu disponible.


Mettez-vous dans la peau d’un styliste culinaire quelques instants et vous verrez que vos photos en cuisine prendront une tout autre dimension.


Lorsque vous immortalisez votre composition, rappelez-vous que tout compte : l’arrière-plan autant que le plat ou l’ingrédient principal. Alors faites le plein d’accessoires : assiettes de différentes formes et couleurs, torchons, couverts, ustensiles, ingrédients…

Vous souhaitez créer une ambiance rustique ? Ajoutez une cuillère en bois et un torchon à carreaux.


Vous voulez valoriser un gâteau ? Montrez-en l’intérieur ou faites couler un peu de glaçage pour un résultat ultra gourmand !


Le secret ? L’imagination ! Il faut parfois donner un petit coup de pouce à la réalité pour que vos photos culinaires soient aussi réalistes que possible : vous voulez donner un effet « tout juste sortis du frigo » à vos fruits ? Aspergez-les d’un mélange d’eau et d’huile pour déposer quelques gouttelettes dessus. Vous voulez des légumes colorés ? Cuisez-les al dente pour qu’ils conservent leurs couleurs vibrantes. Il existe de nombreuses astuces similaires pour vous aider à valoriser vos plats en photo !



IV. Variez les prises de vues et le matériel


Une cagette de fruits, un bol de soupe, une pizza, une table dressée… les sujets de vos photos culinaires sont variés, et il doit en être de même pour vos prises de vues. Toutes vos photos ne seront pas mises en valeur sous le même angle. Il est donc clé d’adapter le cadrage aux sujets que vous photographiez.


Certains aliments sont très beaux vus de haut comme les pizzas ou certains fruits découpés, car ils sont plats, graphiquement intéressants et/ou pleins de couleurs.


À l’inverse, les plats avec plus de reliefs seront mieux valorisés à 45°, du point de vue de la personne qui pourrait les manger. C’est le cas par exemple d’un morceau de viande ou encore d’un gâteau.


Les plats avec plusieurs étages ou couches, comme les burgers pour les layers cake, seront quant à eux sublimés par une prise de vue latérale.


Mais l’angle de votre photo ne fait pas tout, il est aussi nécessaire d’adapter votre matériel pour obtenir l’effet voulu.


Vous souhaitez faire un focus sur un produit ou une matière ? Faire un gros plan sur un élément particulier ? Choisissez un objectif macro vous permettant de mettre en avant seulement le premier plan et de flouter l’arrière-plan, comme un 85 ou 100 mm.


Au contraire, tout a de l’importance dans votre composition ? Vous voulez avoir une vue d’ensemble sur une table ou un plan de travail ? Alors choisissez un objectif standard, voire un grand angle à l’image d’un 50 ou 35 mm.


Le secret ? La diversité ! Plutôt que d’opter seulement pour une prise de vue, jouez avec les styles. Un seul et même sujet peut se révéler sous différents angles. Alternez les cadrages et adaptez bien votre objectif pour voir votre composition sous différentes perspectives. Une vue d’ensemble, quelques focus sur des éléments importants et vous voilà en possession d’images qui peuvent vivre indépendamment ou en groupe. Cela rendra votre bibliothèque de photos culinaires plus vivantes !




V. N’ayez pas peur de retoucher vos photos


De manière générale, la retouche a tendance à être vue négativement. Mais retoucher une photographie ne signifie pas dénaturer la réalité, surtout dans le domaine culinaire où il s’agit plutôt de sublimer les produits.


Même les plus grands photographes, qui maîtrisent à la perfection les réglages de leur appareil, ont besoin de passer par la case retouche pour donner ce petit quelque chose en plus à leurs photos. Alors n’ayez pas peur d’utiliser des logiciels de retouche !


Revoir la luminosité d’une photo un peu sombre, apporter davantage de précision en travaillant la netteté, corriger les couleurs d’une image pour se rapprocher de la réalité, supprimer quelques éléments disgracieux que vous n’avez pas vus pendant la prise de vue à l’image d’un petit défaut sur une assiette par exemple…



Le secret ? L’harmonie ! Votre univers visuel doit être homogène et cohérent. Une fois que vous aurez choisi un style, tenez-vous-y. Cette astuce est particulièrement valable pour vos réseaux sociaux, où l’ensemble de votre contenu doit être harmonieux, mais pas seulement. Votre bibliothèque d’image entière doit suivre la même intention : douces et poudrées, lumineuses et contrastées, sombres et vintages… choisissez la patte qui signera vos photos et vous rendra reconnaissable.


Intégrez ces 5 astuces à votre pratique et essayez, modifiez, effacez… ne baissez pas les bras ! Les résultats arriveront avec la pratique. Mais n’oubliez pas que la photographie culinaire reste un métier et que faire appel à un professionnel pour immortaliser vos créations vous assurera un résultat sans pareil.



コメント


CTA2.jpg
bottom of page